Ni imprudent ni lâche


Ni imprudent, ni lâche Responsable

Au début, il y avait le respect, la tolérance et la responsabilité, puis vinrent le Développement, les Droits de l’homme et le désarmement. En chemin, la recherche de la vérité nous a orienté vers le granit, la devise de la République française : Liberté, Egalité, Fraternité et vers des hommes qui, avant nous, avaient pris le chemin de la Paix. Ils étaient nombreux. Le premier parmi ceux qui sont venus à Mauguio,

Monsieur Léopold Moreau en 1986 écrivait :

La défense de la paix, c’est le respect de l’Homme.
La défense de la paix, c’est le développement et les échanges entre les hommes.
La défense de la paix, c’est aussi la défense et la promotion des Droits de l’Homme.
Mais il n’y a point de Paix sans Vérité, sans justice, sans Liberté et sans Solidarité

Débutants, nous n’avions pas l’expérience nécessaire pour défendre la Paix mais nous étions nombreux pour SERVIR et nous avons immédiatement agi. En effet, depuis 1986, nous agissons, jamais seuls, et plongés dans des sources d’informations, nous avons rejoint Dominique Pire, Prix Nobel de la Paix 1958, qui écrivait :

Agir sans savoir est imprudent
Savoir sans agir est une lâcheté

Les nouvelles venus du Mali, de Roumanie, et d’Irlande du Nord nous ont permis d’AGIR.

Ces trois directions, les enfants de ces trois états ont retenu notre attention et nous avons organisé nos actions. La plus urgente, un puits à creuser à Djébock, Au Mali, dans une commune qui venait de connaître une sécheresse et une famine au début des années 80. Puis du matériel à transporter et des missions à organiser. Quel chemin parcouru depuis le premier envoi de semences et d’engrais en 1987 ! Les enfants ont grandi ; de nombreuses écoles parsèment le vaste territoire de la commune d’Anchawadj ; les enseignants sont devenus des amis ; les autorités nous accueillent et nous guident.

Si, en 1992 c’est l’horrible orphelinat de Pucioasa qui reste notre première image de Roumanie, c’est par la suite, nos amis de Pausesti Maglasi qui nous ont fait découvrir leur pays et ont participé à l’organisation de nos camps de jeunes européens pour la paix. Une jeunesse roumaine, francophone, et latine, curieuse et active qui nous a souvent étonnés en Espagne, en France, en Italie, et aussi en Irlande du Nord où, ensemble, nous avons découvert des jeunes catholiques et protestants engagés dans des actions de rapprochements porteurs d’avenir.

Ces actions ont nourri notre savoir- agir international et, aujourd’hui, 25 ans après sa création l’association SERVIR LA PAIX suit le chemin tracé en 1985 ; responsables solidaires, nous renforçons les liens en terre malienne par des missions annuelles avec un seul objectif :les enfants des écoles d’Anchawadj. Pourrons nous un jour les voir tous sourire ?

Daniel SALVINI
Président d’Honneur
Fondateur de l’association