Déclaration d’amitié avec Boves


Déclaration d’amitié

 

La déclaration d’amitié entre la « Scuola di Pace » de Bovès (Italie) et « Servir la Paix » de Mauguio (France) représente une étape sur le long chemin commencé ensemble il y a plusieurs années, parcours confirmé et consolidé par des échanges réguliers.

La « Scuola di Pace » de Bovès créée à l’initiative du Maire Piergiorgio Peano et de l’administration communale d’alors, avec l’intention de maintenir vivant le souvenir des évènements du 19 septembre 1943 autrement que par des discours et des célébrations. Cette institution garante du maintien du souvenir mais aussi des valeurs de la Résistance :

« Parce que la communauté bovesanne continue le long chemin ouvert par les partisans avec la Résistance, poursuivi avec le choix de la démocratie, portée par les idéaux de travail, de justice, de fraternité, de coopération et de progrès… »
Ceci est écrit dans la délibération du Conseil Municipal du 23 janvier 1987 qui propose la désignation de Bovès comme chef-lieu de la Paix.

Par l’intermédiaire de la « Scuola di Pace », l’administration communale a voulu dépasser la simple mémoire de la Résistance pour affirmer que ces idéaux doivent être traduits en terme de défi et d’éducation, surtout pour ceux qui n’ont pas vécu ces évènements.

La « Scuaola di Pace » est donc née pour promouvoir une culture de Paix basée sur le rejet de l’idée de guerre et de violence, la reconnaissance de l’égalité des peuples dans leur diversité, le respect du pluralisme, la recherche d’un dialogue interculturel, le dépassement de l’intolérance et de la peur du futur, l’usage raisonné des ressources humaines et environnementales.

Des cours annuels réguliers sur des matières spécifiques choisies chaque année par des experts, avec cours et séminaires, furent la caractéristique des premières années.
Avec le temps, la « Scuola di Pace » est devenue une référence pour beaucoup, qui se compare et travaille avec d’autres groupes, associations, organisations qui traitent de thèmes analogues, avec, pour conséquence, des initiatives publiques et la prise de positions communes.

Ainsi, le renforcement des rapports avec les mouvements populaires de Curitiba (capitale du Panama au Brésil), afin de constituer la base de départ de l’activité du Centre de Formation Milton Santos-Lorenzo Milani qui bénéficie de leur part de cours en Italie et au Brésil, collaboration favorisée par des échanges, des visites qui permettent, à partir de deux réalités différentes unies par le même désir, d’apprendre et d’échanger.

L’association « Servir la Paix » a été créée en 1985.
Elle est née de la volonté d’un groupe d’enseignants de Mauguio qui, sous la direction d’Yves Daniel SALVIGNY, ont réfléchi à un projet d’éducation à la Paix.

Cinq thèmes principaux, les 5D : DIALOGUE, DROITS DE L’HOMME, DESARMEMENT, DEVELOPPEMENT, DEVOIR DE MEMOIRE ont été le support et la base des recherches qui occupèrent les premières années d’activité de l’association.

Recherches sur la Paix en s’appuyant sur les textes fondateurs que sont la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948, la Charte des Nations Unies, celle de l’UNESCO et les Travaux du Conseil de l’Europe.

Contacts et rencontres avec les associations françaises et internationales travaillant pour la Paix et le rapprochement des hommes sans préjudice de race ou de religion : ce furent la Croix Rouge Internationale, la Ligue des Droits de l’Homme, la Ligue Internationale contre le Racisme et l’Antisémitisme, Amnesty International, …

En 1989, par l’intermédiaire de René VIGNERON, alors Maire de Verdun et Président de l’Union Mondiale des villes de Paix, nous apprîmes l’existence de la « Scuola di Pace » de Bovès. Les premiers contacts furent prix, des relations nouées ; elles se sont enrichies et consolidées au fil des échanges et des liens amicaux se sont tissés entre nos membres.

Création du cycle de conférences dites du « 10 novembre » qui permettent, chaque année, de traiter un sujet relatif à la Paix avec le concours de personnalités universitaires, littéraires, artistiques, diplomatiques, qui, par leurs personnalités, ont fait avancer la cause de la Paix.

Notre activité fut faite de réflexions mais aussi d’actions développées en parallèle en direction des pays du sud de l’Afrique, comme le Mali où nous travaillons avec la commune d’Anchawadj près de Gao dans les domaines de l’eau, de l’éducation, de la santé et du développement. Egalement vers l’Europe avec la réalisation – de 1996 à 2004 – des camps de jeunes européens pour la Paix ; ils ont réuni des jeunes français de Mauguio, italiens de Bovès, espagnols de Lorca, irlandais du Nord de Belfast et roumains de Pauceti Maglasi, unis par le même idéal de Paix et animés par l’esprit européen – la volonté de vivre ensemble dans notre « maison Europe », de devenir des citoyens européens.

Déclaration d'amitié groupe

L’entente et la collaboration étroite et suivie de nos deux organisations en furent, sans aucun doute, les causes du succès et de la réussite.

Les deux organisations, engagées pour la sauvegarde de la Paix et de la Justice entre les peuples, travaillent selon des méthodes et un rythme propre à chacune d’entre elles et conditionné par l’Histoire et les commémorations des deux villes et des deux Etats.

P0114ter

Depuis la première rencontre, survenue il y a près de vingt ans, une connaissance réciproque s’est approfondie et renforcée. Les activités se sont fondées sur les valeurs énumérées ci-dessous :

  •  Agir concrètement pour la Paix
  • Se retrouver autour des mots-clés : Dialogue, Développement, Droit de l’Homme, Désarmement
  • Développer le sens de l’amitié, de la solidarité, de la prise en compte des différences, du respect de l’autre
  • Eduquer et former les jeunes
  • Connaître et s’ouvrir sur le Monde, s’interroger sur le futur
  • La Justice
  • Les rapports avec les pays en voie de développement

La collaboration entre la « Scuola di Pace » et « Servir la Paix » trouve son fondement sur des initiatives mises en évidence depuis logtemps, presque à l’origine des deux organisations. Les premiers contacts et les premières réflexions sur la possibilité de conduire des actions communes remontent à 1989.
Ce furent les camps de jeunes organisés, à tour de rôle, dans chaque Etat ; y participaient des jeunes qui venaient de France, d’Italie, d’Espagne, d’Irlande du Nord et de Roumanie. Ce furent aussi les participations réciproques aux anniversaires et aux manifestations de nos deux Etats – 25 avril et 19 septembre pour Bovès, 11 novembre pour Mauguio.

Nous considérons qu’il est très important de maintenir vivants les contacts et les relations entre nos deux organisations et communautés, non seulement au stade des rencontres officielles, mais aussi pour des relations entre personnes qui se sont connues par les passé, s’estiment et désirent continuer à discuter sur « Comment va le Monde » à la lumière d’idéaux communs et qui leur tiennent à cœur.

Nous ressentons fortement la volonté, comme particuliers et comme communautés, de maintenir vivants et actifs les rapports entre nos deux réalités, en veillant à mettre de façon concrète les moyens de réaliser des actions communes.

Nous, représentants de la « Scuola di Pace » et de « Servir la Paix » auront à cœur, d’année en année, de travailler et d’assumer d’un commun accord, les actions qui seront jugées opportunes pour maintenir vivante et actuelle la présente
déclaration d’amitié.

 DSCN2040

Date : 20/09/2008

 

Pour « Servir la Paix » Pour « la Scuola di Pace »